Le visage sur désert



Aujourd'hui je suis à l'estuaire de la Loire
Un épais voile recouvre la mer.

La marée est si basse qu'on croirait

traverser  Saint Nazaire/Saint Brevin.

Les tamis des pêcheries sont levés.

Le silence m'accompagne et les mouettes m’escortent.

Au fil de la matinée le voile s'est levé et le masque est tombé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :